Chaque mois, nous publions une série d'articles d'intérêt pour les propriétaires - de l'argent Conseils pour économiser de sécurité, check-lists des ménages, des conseils de rénovation, de vrais secrets d'initiés immobilières. Que vous soyez actuellement sur le marché pour une nouvelle maison, ou non, nous espérons que cette information est d'intérêt pour vous. S'il vous plaît n'hésitez pas à passer ces articles à votre famille et vos amis.

ISSUE #1237
ARTICLE PRINCIPAL

Votre maison est-elle saine et sécuritaire pour les enfants ?
Il est essentiel de prendre des mesures préventives pour protéger vos enfants contre les blessures non intentionnelles à la maison. Chaque année, plus d'enfants meurent de blessures évitables que de toutes les maladies infantiles réunies.




Aussi ce mois ci...
Le système de 9 étapes pour vendre votre propriété
Même si le marché est encore très bon en ce moment, Les acheteurs sont bien plus avisés, et un certain pourcentage des propriétés mises en vente ne se vendent jamais. Il est plus critique que jamais, d'apprendre ce que vous devez savoir pour éviter les erreurs coûteuses que font les vendeurs pour que vous puissiez vendre votre propriété rapidement et pour le maximum de profits.


 
 

Protégez votre domicile contre les risques d’incendie et le monoxyde de carbone
Des milliers de personnes meurent chaque année dans un incendie. La plupart des décès d'incendies résidentiels se produisent en raison de l'inhalation de gaz toxiques, plutôt que par contact avec les flammes. Il est tragique de penser que beaucoup de ces décès pourraient être évités en prenant quelques précautions.

Liens rapide
Votre maison est-elle saine et sécuritaire pour les enfants ?
Le système de 9 étapes pour vendre votre propriété
Protégez votre domicile contre les risques d’incendie et le monoxyde de carbone
 

 

Top>>

Votre maison est-elle saine et sécuritaire pour les enfants ?

Il est essentiel de prendre des mesures préventives pour protéger vos enfants contre les blessures non intentionnelles à la maison. Chaque année, plus d'enfants meurent de blessures évitables que de toutes les maladies infantiles réunies. Les actions préventives pouvez aider à prévenir aider à prévenir les brulures, les coupures, les chutes, les empoisonnements, les noyades, la suffocation, et autres blessures graves.

Utilisez les quatre listes de contrôle ci-dessous pour vous assurer que votre maison soit saine et sécuritaire pour les enfants qui y vivent:

Dans la chambre

  • Installez des avertisseurs de fumée à l'extérieur des chambres et à chaque étage de la maison.
  • Testez les alarmes au moins une fois par mois et changer les piles au moins une fois par an.
  • Faites des exercices d’évacuation et identifiez un point de regroupement à l'extérieur de la maison.
  • Allongez le bébé pour dormir sur son dos dans un berceau sans oreiller et sans literie trop molle en dessous.
  • Utilisez un berceau qui répond aux normes nationales de sécurité et qui a un matelas bien ajustés.
  • Ne jamais utiliser une couverture électrique dans le lit ou un berceau d'un petit enfant ou d’un nourrisson.
  • Ne mettez pas les petits jouets, les ballons et les petites billes à portée des jeunes enfants.
  • Assurez-vous que les étiquettes indiquant l’âge recommandé pour les jouets sont respectées. Assurez-vous que les coffres de stockage des jouets ont un couvercle sécuritaire.
  • Pour empêcher l'étranglement, utilisez des glands de sécurité pour les mini stores et éviter les cordelettes sur les jouets et les tétines pour enfants.
  • Installez des alarmes de monoxyde de carbone (CO) en dehors des chambres pour éviter une intoxication au CO.

Dans la salle de bain

  • Pour éviter les empoisonnements, conservez sous clef tous les médicaments et vitamines, même ceux avec un emballage prévu pour résister à leur ouverture par des enfants.
  • Ayez du sirop d'ipéca sous la main, mais ne l’utiliser que sur recommandation d'un centre antipoison ou d’un médecin.
  • Ne jamais laisser un jeune enfant seul dans la salle de bain, en particulier dans le bain.
  • Avant de faire prendre un bain à un enfant, toujours tester l'eau du bain avec votre poignet ou votre coude pour vous assurer qu'il ne soit pas trop chaud.
  • Pour éviter les brulures, régler le thermostat du chauffe-eau à 120° F (49° C) et installer des mélangeurs anti-brulure.
  • Assurez-vous que les baignoires et les douches aient des surfaces antidérapantes et des barres d'appui.
  • Maintenir les appareils électriques, comme un sèche-cheveux et un fer à friser, hors de la portée des enfants et loin de l'eau.

Dans la cuisine

  • Gardez à l’abri des enfants les couteaux, les sacs en plastique, les briquets et les allumettes.
  • Évitez les incendies et les brulures en ne laissant les aliments qui cuisent sans surveillance, en tournant la poignée des casseroles vers l'arrière de la cuisinière, et en gardant les liquides et les aliments chauds loin des bords de tables et comptoirs.
  • Assurez-vous que vous et vos enfants connaissez la procédure ARRÊT, PLONGER, ROULER au cas où leurs vêtements prendraient feu.
  • Débranchez les cordons d’alimentation des appareils électriques et attachez-les. Remplacez les cordons et fils endommagés.
  • Attachez de façon sécuritaire les jeunes enfants dans des chaises hautes, les balançoires, et autres produits similaires pour jeunes enfants.
  • Ne pas donner à manger aux jeunes enfants des aliments durs et ronds qui peuvent se coincer dans la gorge - comme les bonbons durs, les noix, les raisins, le maïs soufflé, les carottes et les raisins secs.
  • Évitez d’ébouillanter les enfants en les éloignant des robinets d'eau chaude des refroidisseurs d'eau.

Dans tous les salons et aires communes

  • Pour éviter les crises d'asthme, d'éliminer les sources de moisissures, la poussière et les insectes, tels que les cafards. Si vous avez un animal de compagnie, assurez-vous qui celui-ci et sa litière soient propres et qu’il ne monte pas sur les meubles.
  • Si vous devez fumer, éviter de fumer dans la maison et surtout autour des enfants.
  • Assurez-vous que les chaudières, cheminées, poêles à bois, radiateurs et appareils à gaz soient bien aérés et inspectés annuellement.
  • Utilisez des barrières de sécurité pour bloquer les escaliers (et autres zones de danger), des bouchons de sureté pour couvrir les prises électriques et des loquets de sécurité pour les tiroirs et les armoires.
  • Éloigner les enfants et les meubles sur lesquels ils peuvent grimper des fenêtres.
  • Installer des protections de fenêtres (sur les fenêtres qui ne sont pas des issues de secours).
  • Pour éviter les chutes, éclairez bien les couloirs et les escaliers et utilisez des sous-tapis antidérapants.
  • Conserver les solutions de nettoyage, les pesticides et autres substances potentiellement dangereuses dans leurs contenants originaux, marqués, et hors de la portée des enfants.
  • Si vous avez des carabines ou des fusils dans votre maison, stockez les armes à feu et des munitions dans des armoires séparées et verrouillez ces armoires hors de la portée des enfants.
  • Apprenez les bases du secourisme et la réanimation cardiorespiratoire (RCR).
  • Affichez une liste à jour des numéros de téléphone d'urgence, y compris votre centre antipoison, le médecin et les urgences de l'hôpital de votre secteur à côté de chaque téléphone dans votre maison.
  • Assurez-vous que votre famille sait ce qu'il faut faire lors d'une catastrophe naturelle. Lors d’un tremblement de terre, mettez-vous à terre et mettez vous à l’abri sous quelque chose de solide ; pendant une tornade, abritez-vous dans une cave ou une pièce intérieure sans fenêtres ; pendant un ouragan restez loin des fenêtres. Ayez à portée de main des stocks de nourriture, lampes de poche et de l'eau.

 

 

 

Top>>

Le système de 9 étapes pour vendre votre propriété

Le marché de l'immobilier a changé... . . .

Il n'y a pas très longtemps, vous pouviez faire votre fortune très facilement dans l'immobilier. Il suffisait d'acheter une propriété, attendre quelques mois, et la revendre à profit.

Et bien, comme vous le savez probablement, les temps ont changé. Même si le marché est encore très bon en ce moment, Les acheteurs sont bien plus avisés, et un certain pourcentage des propriétés mises en vente ne se vendent jamais. Il est plus critique que jamais, d'apprendre ce que vous devez savoir pour éviter les erreurs coûteuses que font les vendeurs pour que vous puissiez vendre votre propriété rapidement et pour le maximum de profits.

Les 7 erreurs fatales commises par les gens désirant vendre leur propriété

  1. Ne pas prendre le temps de déterminer les raisons de la vente
  2. Ne pas préparer leur propriété en fonction du regard de l'acheteur
  3. Fixer le prix de leur propriété incorrectement
  4. En dire trop pour aider la vente durant les visites
  5. S'engager avec un agent qui n'a pas de plan de marketing défini
  6. Ne pas s'assurer de la facilité d'accès à l'information sur votre propriété pour un acheteur potentiel
  7. Ne pas obtenir une hypothèque pré approuvé pour la prochaine propriété

Le système de 9 étapes pour vendre votre propriété et éviter les 7 erreurs fatales

Vendre votre propriété est l'une des étapes les plus importantes dans votre vie. Ce système en 9 étapes vous donnera les outils dont vous avez besoin pour maximiser vos profits, garder le contrôle, et réduire le stress qui vient avec le processus de vente.

1. Sachez pourquoi vous vendez et gardez-le pour vous.

Les raisons derrière votre décision de mettre votre propriété en vente affectent tout, en passant par la fixation du prix jusqu'à décider du nombre de temps et d'argent que vous allez investir pour préparer la propriété avant de l'afficher sur le marché. Qu'est-ce qui est plus important pour vous : l'argent qui vous reviendra suite à la transaction, le nombre de temps que votre propriété sera sur le marché, ou les deux? Des buts différents vont dicter des stratégies différentes.

Cependant, ne révélez pas votre motivation à quiconque, sinon ils pourront l'utiliser contre vous lors de la négociation. Lorsqu'on vous demandera la raison de la vente, dites tout simplement que vos besoins ont changé.

2. Faites vos devoirs avant de fixer un prix

Établir le prix de vente ne devrait pas être une tâche prise à la légère car une fois votre prix fixé, vous dites aux acheteurs le maximum absolu qu'ils ont à payer pour votre maison. Fixer un prix trop élevé est aussi dangereux qu'un prix trop bas. Souvenez-vous qu'au même moment qu'il considèrera votre maison, l'acheteur moyen visitera entre quinze et vingt propriétés. Ils ont donc une base de comparaison. Si votre propriété ne se compare pas favorablement avec les autres, dans l'intervalle de prix que vous avez fixé, vous ne serez pas pris au sérieux par des acheteurs potentiels ou leur agent. Votre maison restera ainsi plus longtemps sur le marché et fera croire à des nouveaux acheteurs qu'il y a quelque chose qui cloche avec votre propriété.

3. Plus de devoirs

(En fait, votre agent devrait faire cela pour vous). Trouvez les propriétés vendues durant les six derniers mois, dans votre voisinage et dans les secteurs similaires. Recherchez aussi les maisons qui sont actuellement en vente. C'est certainement de cette façon que des acheteurs potentiels vont estimer la valeur de votre propriété.

4. Trouver un bon agent immobilier qui représente vos besoins

Près du trois-quarts des propriétaires prétendent qu'ils ne feraient pas affaire avec le même agent ayant vendu leur dernière propriété. Ce mécontentement est dû en grande partie à une mauvaise communication qui résulte à peu de feedback, un prix inférieur et des relations tendues.

5. Maximiser le potentiel de vente de votre propriété

Chaque année, des compagnies dépenses des millions de dollars en produits et design d'emballages. Les apparences sont primordiales, il serait donc imprudent d'ignorer cela lors de la vente de votre propriété.

Vous ne pouvez peut-être pas changer l'emplacement de votre maison, mais vous pouvez en faire beaucoup pour changer son apparence. L'aspect et la sensation qui est projetée par votre propriété, sont les points qui apportent la plus grande réaction émotionnelle. Avant les visites, faites le ménage comme vous ne l'avez jamais fait. Ramassez, redressez, récurez, frottez et époussetez. Replacer tout, peu importe à quel point sa peut sembler insignifiant. Présentez votre maison pour réussir à faire dire ‘'WOW'' aux acheteurs.

Permettez aux acheteurs de s'imaginer vivre dans votre propriété. La décision d'acheter une maison est basée sur l'émotion et non la logique. Les acheteurs potentiels veulent essayer votre maison comme il le ferait pour de nouveaux vêtements. Si vous les suivez pas à pas durant la visite ou que votre décor est si original qu'il en est difficile pour un acheteur de se l'enlever de l'esprit, vous ne les aidez pas à se sentir assez confortable pour s'imaginer propriétaire.

6. Facilitez l'accès à l'information de votre propriété

Vous pourriez être surpris d'apprendre que certaines stratégies de marketing qui sont utilisées par les agents, comme la visite libre traditionnelle, n'est pas vraiment efficace. En effet, moins de 1% des propriétés sont vendues grâce à une visite libre.

De plus, les acheteurs qui appellent pour de l'information, ne veulent pas perdre de temps. La dernière chose qu'ils désirent, c'est d'avoir à se prêter au jeu de chat et la sourie au téléphone pour rejoindre votre agent, ou d'avoir droit à des slogans de ventes non souhaité. Assurez-vous que les publicités que votre agent publie pour votre propriété donnent accès à une ligne téléphonique pré-enregistrée disponible 24 heures avec un numéro d'identification spécifique pour votre propriété donnant aux acheteurs l'accès à de l'information sur votre propriété, 7 jours semaine, sans avoir à parler à qui que ce soit. La compagnie cossette marketing a fait une étude qui prouve que le nombre d'appels d'acheteurs potentiels sur une annonce, augmente d'au moins 33% grâce à ce système. Rappelez-vous, plus il y a d'acheteurs qui rivalisent pour votre propriété plus vous êtes avantagé, puisque cela crée une atmosphère d'encan qui vous met dans le siège du conducteur.

7. Connaissez votre acheteur

Dans le processus de négociation, votre objectif est de contrôler le rythme et établir la durée. Essayez de déterminer quelle est la motivation de votre acheteur. Doit-il ou doit-elle déménager rapidement? Est-ce qu'ils ont assez d'argent pour le prix que vous demandez? Vous serez très avantagé dans la négociation si vous connaissez cette information puisque vous saurez tout de suite ce que vous devrez faire pour obtenir ce que vous voulez.

8. Assurez-vous que le contrat soit complet

En tant que vendeur, assurez-vous d'avoir tout divulgué. Les vendeurs habiles vont au-dessus et plus loin que les exigences légales pour divulguer par écrit tous les défauts connus à leur acheteur. Si l'acheteur est au courant d'un problème, il ne peut pas revenir contre vous plus tard avec une poursuite.

Assurez-vous que tous les termes, coûts et responsabilités sont spécifiés dans le contrat de vente, et résistez à la tentation de changer des clauses du contrat. Par exemple, si l'acheteur demande de déménager avant la signature de l'acte de vente chez le notaire, refusez. Ce n'est pas le moment de d'accepter quoi que ce soit qui pourrait empêcher la vente.

9. Ne déménagez pas avant d'avoir vendu

Des études ont démontré qu'il est plus difficile de vendre une maison qui est inoccupée. Elle semble abandonnée, oubliée, simplement pas attrayante. Cette situation pourrait même vous coûter de l'argent. Si vous déménagez avant la mise en marché, vous démontrez à vos acheteurs que vous avez une nouvelle maison et êtes motivé à vendre rapidement, ce qui pourrait évidemment leur donner avantage lors de la négociation.

 

 

Top>>

Protégez votre domicile contre les risques d’incendie et le monoxyde de carbone

La sécurité et vous

Tout le monde veut vivre avec sa famille dans un environnement sécuritaire et sans avoir à se soucier des risques. Cependant, sans s’en douter la plupart des gens ne sont pas à l’abri d'un désastre imminent. La sécurité n’est pas une question présente à l’esprit lorsque vous vivez dans votre routine quotidienne. Vous pensez être en sécurité. Pourtant des dangers qui peuvent tuer et détruire vos biens se cachent dans votre domicile.

Les faits à propos des incendies

Des milliers de personnes meurent chaque année dans un incendie. La plupart des décès d'incendies résidentiels se produisent en raison de l'inhalation de gaz toxiques, plutôt que par contact avec les flammes. Il est tragique de penser que beaucoup de ces décès pourraient être évités en prenant quelques précautions.

Conseils généraux de prévention des incendies

  • Ne branchez pas trop d'appareils sur une prise électrique.
  • Assurez-vous que les matériaux ou produits combustibles ne soient pas trop près d'appareils de chauffage, poêles et cheminées.
  • Ne jamais fumer au lit et ne laissez jamais une cigarette allumée dans un cendrier.
  • Ne vous servez pas de rallonges ou fils électriques endommagés ou effilochés.
  • Entreposez les allumettes et les briquets hors de portée des enfants.
  • Indiquez à vos enfants les dangers de jouer avec le feu.
  • Ne jamais utiliser des rallonges avec des équipements de chauffage ou de climatisation.
  • Achetez des détecteurs de fumée et des extincteurs pour chaque étage de votre maison.

Établissez un plan d'évacuation en cas d'urgence! Exercez-vous fréquemment!

  • DÉlaborer un plan d'évacuation d'urgence et un plan d’issues alternatives. La route la plus simple d’évacuation peut être bloquée par le feu. La fenêtre sera généralement le deuxième moyen de sortir d'une chambre à coucher. Assurez-vous que des moustiquaires et/ou des contre-fenêtres peuvent être facilement retirés. Si vous habitez dans une maison de deux étages, vous devriez avoir une échelle de secours pour chaque chambre occupée. Les échelles de secours sont disponibles sur le marché et peuvent facilement être entreposées sous un lit ou dans un placard.
  • Entendez-vous sur un lieu de rencontre à l'extérieur de votre maison pour vous assurer que tout le monde a pu s’échapper. Chaque membre de la famille devrait participer à des exercices d'évacuation au moins deux fois par an.
  • En cas d'incendie, ne pas s’arrêter pour s’habiller ou ramasser des objets de valeur. Les secondes comptent. Ne pas chercher le ou les animaux domestiques.
  • Indiquez à votre famille que dans un feu, ils doivent rester au niveau du plancher pour éviter la fumée et la chaleur intense. Les couloirs peuvent être remplis de la fumée dense. Tout le monde devrait s’exercer à sortir en rampant et avec les yeux bandés.
  • membres de la famille de la gare à sentir une porte fermée avant de quitter. Si la porte est chaude, ouvrez-la lentement, et fermer rapidement si la chaleur ou de la fumée se précipite dans.
  • Établir une règle qu'une fois dehors, personne ne doit chercher à entrer dans la maison sous aucun prétexte. Dès que deux personnes ont atteint le lieu de rencontre, il faut qu’une des deux appelle le 911 à partir de la maison d'un voisin.

Les détecteurs de fumée

Grâce aux campagnes de sensibilisation et aux médias, la plupart des gens se rendent compte maintenant de l'importance des détecteurs de fumée, et la plupart des foyers en Amérique du Nord en sont équipés.

Recommandations:
  • Achetez un détecteur de fumée pour chaque étage de votre maison. Lisez les manuels d’utilisation et positionnez les détecteurs tels indiqués dans le manuel.
  • Les détecteurs de fumée doivent être placés près des chambres sur le plafond ou sur un mur entre 15 et 30 centimètres en dessous du plafond.
  • Les codes locaux peuvent exiger des alarmes supplémentaires. Vérifiez auprès de votre service d'incendie ou en consultant le code du bâtiment de votre région.
  • Placez des avertisseurs de fumée loin des bouches d'aération.
  • Testez vos détecteurs régulièrement pour vous assurer qu'ils fonctionnent correctement.
  • Si vous avez des détecteurs alimentés par piles, changer les piles tous les six mois quand vous changez d’heure hiver/été et été/hiver.
  • Pour une protection maximale, installez des détecteurs à ionisation et des détecteurs photoélectriques. Les deux systèmes permettent de détecter les incendies rapides et les incendies lents.

Les extincteurs

Pour se protéger contre les petits incendies ou pour empêcher qu’un petit incendie se propage, chaque maison doit être équipé d'un extincteur. Comme presque tous les feux sont petits au début, ils pourraient être contenus avec un extincteur à portée de main ; si l’extincteur est utilisé correctement. Vous devez toutefois sélectionner le bon type d'extincteur. Il existe en effet plusieurs types de feux. Installez des extincteurs à chaque étage de la maison et dans la cuisine, la cave et le garage.

Choix d'un extincteur

Les extincteurs sont classés en fonction du type d'incendie à combattre. Les quatre types de feux sont A, B, C, D:

  • Les feux de type A impliquent des combustibles ordinaires tels que le bois, le papier, le tissu, le caoutchouc, les déchets et les matières plastiques. Ils sont fréquents dans les établissements commerciaux et les maisons.
  • Les feux de type B impliquent liquides inflammables, des solvants, de l'huile, de l'essence, les peintures, vernis et autres produits à base d'huile. Les feux de classe B se propagent souvent rapidement. Sauf si l’incendie à été correctement maitrisé, les flammes peuvent réapparaitre après qu’elles aient été éteintes.
  • Les feux de type C impliquent des équipements sous tension tels que le câblage, les contrôles, les moteurs, les machines ou les appareils électroménagers. Ils peuvent être causés par une étincelle, une surtension, ou un court-circuit et se produisent généralement dans des endroits qui peuvent être difficiles à voir ou à atteindre.
  • Les feux de type D impliquent des métaux combustibles.

Un extincteur de maison ou de bureau doit être du type ABC.

Le monoxyde de carbone

Une des plus grandes menaces qui pèsent sur votre sécurité est la qualité de l'air dans votre maison. Le monoxyde de carbone (CO) est une menace subtile mais dangereuse parce que ce gaz est incolore, inodore et insipide.

Chaque année, des centaines de personnes meurent d'une intoxication au monoxyde de carbone. Des milliers d'autres personnes souffrent des effets du gaz sans le savoir. Comme les symptômes CO sont semblables à ceux de la grippe et d'autres maladies courantes, l'intoxication au CO peut ne pas être diagnostiquée lors d'un examen médical de routine.

Le CO est produit lorsque du carburant ne brûle pas complètement cause d’un manque d'oxygène. Une légère exposition au CO donne à la plupart des gens un léger mal de tête, des nausées, des vomissements, un état de fatigue (symptômes «grippaux») suivi par un mal de tête lancinant, de la somnolence, des confusions, et une augmentation de la fréquence cardiaque. Si toute la famille devient malade au bout de quelques heures dans la maison, puis se sent mieux en quittant la maison, on doit alors suspecter une intoxication au monoxyde de carbone.

Les sources possibles de CO comprennent:

  • Une fournaise ou une chaudière
  • Un chauffe-eau à gaz ou au fioul
  • Une cheminée fonctionnant au gaz ou au bois
  • Une cuisinière à gaz
  • Un conduit de cheminée ou une évacuation d’air bouché, rouillé, déconnecté ou défectueux
  • Un refoulement des gaz des gaz de combustion dans la maison
  • Une automobile dont le moteur fonctionne dans un garage attenant

Certains indices peuvent indiquer un problème de monoxyde de carbone. Effectuez une inspection pour déceler une des caractéristiques suivantes:

  • De la rouille ou des trainées la cheminée ou l'évent
  • Un panneau desserrés ou manquants sur la chaudière
  • Des dépôts de suie dans la ventilation ou dans les appareils ménagers
  • Des conduits de ventilation n’assurant plus l’étanchéité ou déboités
  • Des débris ou de la suie qui tombent du conduit de la cheminée
  • De l'humidité sur le côté intérieur de fenêtres

Le CO peut être produit et se répandre dans votre maison sans qu’aucun des indices précédents ne se manifestent. Des appareils de chauffage qui semblent fonctionner correctement peuvent quand même constituer des sources de CO. Brûler du charbon de bois ou du bois produit du CO et celui-ci peut se répandre dans la maison. Les moteurs à essence, quand on les démarre, produisent de grandes quantités de CO. Ainsi, les autos dans les garages attenants sont souvent sources de CO.

Comment vous protéger

Pour éviter d’être exposé au CO dans la maison, il est important de:

  • Vous assurez que les appareils de chauffage sont installés et utilisés conformément aux instructions du fabricant.
  • Vous assurez que les cheminées et les évents évacuent correctement tous les gaz de combustion hors de la maison.
  • Faire inspecter annuellement le système de chauffage, la cheminée et les évents par un entrepreneur chauffagiste qualifié.
  • Ne jamais utiliser les barbecues au charbon de bois à l'intérieur.
  • Ne jamais chauffer votre maison avec une cuisinière à gaz.
  • Toujours utiliser une hotte de cuisine ventilée à l'extérieur lors de la cuisson sur une cuisinière à gaz.
  • Ne jamais chauffer ou faire fonctionner des moteurs à combustion dans les garages ou à l’intérieur.

Les codes et commissions de sécurité recommandent que chaque résidence dotée d’appareils utilisant du combustible soit équipée d'au moins un avertisseur de CO. Pour une protection supplémentaire, placez un détecteur sur chaque étage de la maison. Lisez et suivez les instructions du fabricant.

Si votre alarme indique des niveaux élevés de monoxyde de carbone dans votre maison:

  • Sortez immédiatement à l'extérieur à l'air frais et faites un décompte des membres de votre famille
  • Appelez les services d'urgence
  • Ne pas rentrer dans la maison jusqu'à ce que les intervenants des services d'urgence soient arrivés, qu’ils aient aéré la maison et aient déterminé qu'il est sécuritaire de rentrer
  • Corriger le problème avant de redémarrer les appareils de chauffage à combustion
  • Si le détecteur de monoxyde de carbone déclenche une nouvelle alarme, répétez les étapes ci-dessus. Ne pas ignorer les alarmes.

Les incendies sont traumatisants et effrayants, tout comme les incidents impliquant le monoxyde de carbone. Il est essentiel de reconnaître pleinement les risques d'incendie et d'intoxication au monoxyde de carbone et de prendre des mesures préventives. Une inspection régulière de votre domicile, des détecteurs de fumée, des détecteurs de monoxyde de carbone et des extincteurs ainsi que l’élaboration d’un plan d’évacuation d'urgence vous aideront à vivre de façon plus sécuritaire.

 

 

 

Top>>